Dépistage du cancer du sein (972)

Le cancer du sein

Chaque sein contient une glande mammaire composée de quinze à vingt compartiments constitués de « lobules » et de « canaux ». Le rôle des lobules est de produire le lait en période d’allaitement, les canaux transportent ensuite le lait vers le mamelon. Le cancer du sein est la tumeur maligne la plus fréquente chez la femme. 

Les cancers du sein les plus fréquents (95 % des cas) sont des adénocarcinomes. Ils se développent le plus souvent à partir des cellules des canaux, on parle de cancer canalaire ou plus rarement à partir des cellules des lobules, on parle de cancer lobulaire. Il existe d’autres types de cancers du sein beaucoup plus rares.

Selon le stade d’évolution, on distingue le cancer du sein non infiltrant ou in situ ou le cancer du sein infiltrant aussi appelé carcinome infiltrant.

Pour plus d'informations

Les facteurs de risque et symptomes

Le cancer du sein est une maladie multifactorielle Cela signifie que plusieurs facteurs influent sur le risque de sa survenue. Outre le sexe (plus de 99% des cancers du sein touchent les femmes), les principaux facteurs de risque de cancer du sein sont :

  • L'âge;
  • Les antécédents personnels de cancer du sein;
  • Les antécédents familiaux de cancer du sein;
  • Les prédispositions génétiques au cancer du sein.

D’autres facteurs ont également été identifiés, ce sont :

  • L’exposition de l’organisme aux hormones ;
  • La consommation de tabac ;
  • La consommation d’alcool et le surpoids.

On appelle symptômes d’une maladie, toute manifestation anormale provoquée par cette maladie. Les symptômes listés ci-dessous ne signifient pas nécessairement qu’il s’agit d’un cancer du sein. Mais si c’est le cas, il est important de le détecter le plus tôt possible. Il est donc recommandé de demander un avis médical dès que l’on repère une anomalie. Il ne faut pas attendre et ne négliger aucun signe inhabituel. Dans la plupart des cas, et ce, quel que soit l’âge de la femme, le cancer du sein se manifeste par des anomalies :

  • apparition d'une "boule"
  • apparition d'une rougeur
  • apparition d'un écoulement coloré de sang par le mamelon
  • rougeur, œdème ou aspect « peau d'orange »
  • douleur localisée
  • ganglions palpables au niveau des aisselles
  • eczéma du mamelon
  • rétractation du mamelon d'apparition récente

Pour en savoir plus sur les facteurs de risque et les symptômes

Le dépistage organisé : pour toutes les femmes de 50 à 74 ans

Le dépistage organisé du cancer du sein a débuté en France dans les années 1990 dans 10 départements pilotes. Il est généralisé à l’ensemble du territoire français en 2003. A la Martinique les premières invitations sont envoyées en décembre 2003.

Depuis 2008, avec l'introduction de la mammographie numérique, les autorités sanitaires ont apporté au programme un nouvel élan afin d'atteindre les objectifs fixés par le cahier des charges.

A la Martinique, le programme de dépistage du cancer du sein est organisé autour :

- d'un conseil technique régional, chargé de représenter l'Etat et l'Assurance Maladie au sein du programme et d'intervenir en cas de dysfonctionnement,

- d'un conseil de surveillance, chargé des questions d'ordre administratives,

- d'un conseil scientifique qui s'occupe du domaine scientifique du programme.

 

L’AMREC est également placée sous l’autorité de l’INCa (Institut National du Cancer) et rend compte de ses résultats à l’INVS (Institut National de Veille Sanitaire)

A la Martinique tout comme dans les autres départements, l’objectif est de cibler les femmes plus éloignées du dépistage, l’objectif étant de :

o    poursuivre la démarche d'information et l'accompagnement des acteurs de proximité,

o    continuer d'informer les femmes pour éclairer leur décision tout en rappelant la recommandation sur le dépistage organisé

o    poursuivre l'information initiée en 2014 sur les modalités de dépistage adaptées aux niveaux de risque,

o    cibler les femmes plus éloignées du dépistage pour lutter contre les inégalités

Grâce à de nombreux outils dédiés aux femmes aussi bien d’origine française que d’origine étrangère, l’AMREC sensibilise, et informe à la demande aussi bien des communes, que des associations, des entreprises.

Pour plus d’informations ici 

Ce dépistage concerne toutes les femmes entre 50 et 74 ans, sans symptômes et n'ayant pas de facteurs de risque particuliers de cancer du sein.
Elles sont invitées tous les deux ans à réaliser une mammographie de dépistage, chez le radiologue agréé de leur choix. Cette mammographie est gratuite à 100%. Les femmes ayant un risque élevé ou très élevé de cancer du sein bénéficie d'un suivi personnalisé adapté à leur situation individuelle. Le 3ème plan cancer a annoncé l’extension de la gratuité totale aux examens complémentaires (actuellement remboursés aux conditions de remboursement de l’assurance maladie + mutuelles).

Consulter l'article : Les niveaux de risque de cancers du sein sur le site de l'Institut national du cancer

La mammographie de dépistage

Les femmes sont particulièrement exposées au cancer du sein entre 50 et 74 ans. C'est pourquoi, elles peuvent bénéficier, tous les 2 ans, sur cette période de leur vie, de mammographies de dépistage : un moyen efficace, simple et gratuit pour détecter un cancer du sein le plus tôt possible.

  • C’est efficace : plus une anomalie est détectée tôt, plus le cancer du sein se guérit facilement.
  • C’est simple : si vous avez entre 50 et 74 ans, tous les deux ans vous recevrez un courrier d'invitation pour effectuer une mammographie de dépistage, accompagné d'un bon de prise en charge et de la liste des radiologues agréés dans le cadre du programme de prévention national. Choisissez dans cette liste ici le radiologue que vous voulez dans cette liste et prenez rendez-vous.  ​​​​​​
    Si vous avez 50 ans et n’avez pas encore reçu ce courrier, demandez conseil à votre médecin traitant lors d’une consultation pour qu’il vous indique la marche à suivre. Vous pouvez aussi appeler l'AMREC pour recevoir votre prise en charge.
  • C’est gratuit : le jour de l'examen, présentez votre courrier d’invitation de l'AMREC et votre carte Vitale. Vous n’aurez rien à payer sauf si d'autres examens peuvent être demandés (échographie, biopsie...). Ces examens complémentaires sont pris en charge par votre caisse d'Assurance maladie aux conditions habituelles de remboursement.

Comme tout acte médical, le dépistage organisé du cancer du sein présente à la fois des avantages et des inconvénients. Pour optimiser ses bénéfices et limiter ses effets négatifs, ce programme s’appuie sur des critères scientifiques stricts et conformes aux recommandations européennes, ainsi que sur une démarche d’assurance-qualité régulièrement révisée.

En 2015, la Martinique compte 11 centres de radiologie agréés , 24 radiologues réalisent la première  lecture (L1)  et 7 radiologues-experts  participent à la seconde lecture (L2).

Outre sa gratuité , l’intérêt du DOCS réside dans la « seconde lecture» des clichés  des mammographies initialement considérées comme « normales » en première lecture,  par des radiologues «  experts ». Cette L2 permet de diagnostiquer chaque année environ 7% des cancers des femmes ayant participé au DOCS. 

 

Les résultats de la mammographie

Le radiologue vous communique les premiers résultats dès la fin de votre consultation.

Dans le cadre du dépistage organisé, les clichés sont adressés à l'AMREC où un deuxième radiologue qui procède à une seconde lecture. Les résultats définitifs vous sont envoyés ainsi qu'au médecin et/ou gynéocologue de votre choix par courrier.

Après chaque mammographie, conservez soigneusement vos clichés ainsi que le compte-rendu. Présentez-les à votre médecin traitant et à votre gynécologue lors de votre prochaine consultation.
Pensez à apporter les précedentes mammographies à votre radiologue lors de vos prochains dépistages. Le but est de pouvoir comparer les anciens et les nouveaux clichés.

Même entre deux mammographies de dépistage, vous devez surveiller vos seins

Durant les deux années qui s’écoulent entre deux mammographies de dépistage, certains cancers peuvent apparaître. Consultez au moins une fois par an votre médecin traitant ou votre gynécologue pour un examen clinique de vos seins. Si vous constatez une bosse, une rougeur sur vos seins ou un écoulement anormal, n’hésitez pas à consulter.

Pour plus d'informations, consulter le site de l'INCA 

Linkeo

Résidence les jardins de la Mouïna

127 route de Redoute 97200 Fort-de-France

Martinique

05 96 60 32 48


Horaires d'ouverture : de 8h à 16h du Lundi au Vendredi


Rappel gratuit Nous contacter Nous localiser