Dépistage du cancer du colon (972)

Le cancer colorectal

Le cancer colorectal (du colon et/ou du rectum) touche 42 000 personnes et est à l’origine de plus de 17 500 décès chaque année en France. Pourtant, s’il est détecté tôt, le cancer colorectal se guérit dans 9 cas sur 10. Dépister le cancer colorectal devient plus facile grâce au test immunologique. Ce nouveau test, simple, rapide et efficace peut vous sauver la vie.

Le cancer colorectal évolue souvent, dans un premier temps, sans symptôme ni signe perceptible. De ce fait, il est parfois diagnostiqué tardivement et nécessite alors des traitements lourds. Se faire dépister régulièrement permet d’identifier ce cancer à un stade précoce de son développement, voire de détecter et de traiter des polypes avant qu'ils n'évoluent vers un cancer.

Pour en savoir plus sur le cancer colorectal et les facteurs de risque

Un nouveau test de dépistage

simple, rapide et à faire chez soi

L'invitation

Tous les deux ans, l’AMREC invite les hommes et les femmes de 50 à 74 ans de la Martinique à consulter leur médecin traitant pour obtenir un test de dépistage. Vous pouvez aussi obtenir un kit de dépistage chez votre médecin traitant sans attendre votre lettre d'invitation, à l'occasion d'une consultation.

Le test et son interprétation sont pris en charge à 100 % par l’assurance maladie, sans avance de frais de votre part. La consultation chez le médecin traitant est remboursée par l’Assurance Maladie. Si vous êtes bénéficiaire de la Couverture Maladie Universelle complémentaire (CMU-c) ou de l’Aide Médicale d’Etat (AME), vous n’aurez pas d’argent à avancer pour la consultation chez le médecin traitant. Tout sera pris en charge par l’Assurance Maladie.

Votre médecin vous posera les questions qui lui permettront de déterminer votre niveau de risque et vous orientera vers la modalité de dépistage adaptée à votre situation.

Vous ne souhaitez pas, ne pouvez pas participer : Vous nous renvoyez l'invitation après avoir renseigné le coupon-réponse (au dos du courrier) dans l'enveloppe T de retour sans y mettre de timbre. Votre réponse est ESSENTIELLE . Ne laissez pas cette lettre dans un coin : Participez ou répondez.

Le test est à faire chez vous. Il est gratuit, indolore et plus facile à faire (1 seul prélèvement au lieu de 6 avec l’ancien test).

Pourquoi participer ? Jérome VIGUIER de l'Institut National du Cancer (INCA) vous livre les réponses en vidéo ici

Le test immunologique : un geste simple peut vous sauver la vie

Le test immunologique vise à déceler la présence de sang dans les selles. En effet, certains polypes ou cancers provoquent des saignements souvent minimes et donc, difficiles voire impossibles à détecter à l’œil nu.

Le test immunologique est spécifique du sang humain. L’alimentation ne peut donc pas interférer avec son résultat.

Ce test, à réaliser chez vous, consiste à prélever un échantillon de selles et à l’envoyer au laboratoire de biologie médicale dont l’adresse est indiquée sur l’enveloppe T fournie avec le test. Un mode d’emploi détaillé et illustré, remis avec le test, et une vidéo sont à votre disposition pour vous aider à le réaliser.

Les résultats

Le laboratoire vous transmet le résultat de votre test sous 15 jours, avec copies à votre médecin traitant et à l'AMREC. Vous pouvez également consulter vos résultats sur Interneten vous inscrivant sur le site www.resultat-depistage.fr.

Pour voir comment votre test est analaysé en vidéo.

  • Votre résultat est négatif (environ 96 % des cas) : cela signifie qu'aucun saignement pouvant témoigner de la présence d'un cancer ou de lésions précancéreuses n'a été détecté au moment du test. N'oubliez pas de refaire le test tous les 2 ans.
    À noter : certains polypes ou cancers peuvent ne pas être identifiés par le test s'ils ne saignent pas. Consultez votre médecin si des douleurs abdominales ou des troubles digestifs inhabituels et persistants apparaissent, ou en cas de présence de sang dans vos selles.
  • Votre résultat est positif (environ 4 % des cas) : cela ne signifie pas que vous avez un cancer mais que du sang a été détecté dans vos selles. Pour en identifier l'origine, votre médecin vous adressera à un gastro-entérologue afin qu'il réalise une coloscopie. Effectué sous anesthésie, cet examen permet de déceler la présence éventuelle de polypes et de les retirer avant qu'ils ne se transforment en cancer. Si un polype a déjà évolué en cancer, plus on le détecte tôt, plus les chances de guérison sont importantes. Dans plus de la moitié des cas, la coloscopie ne décèle aucune anomalie. Elle détecte un polype dans 30 à 40 % des cas et un cancer dans 8 % des cas.

Pour plus d'informations, consulter le site de l'INCA

Linkeo

Résidence les jardins de la Mouïna

127 route de Redoute 97200 Fort-de-France

Martinique

05 96 60 32 48


Horaires d'ouverture : de 8h à 16h du Lundi au Vendredi


Rappel gratuit Nous contacter Nous localiser